le peuple migrateur

Version imprimableEnvoyer à un ami

En hiver, le golfe du Morbihan abrite une grande diversité d’oiseaux. Sur les plages et les marais, les herbiers et les vasières, c’est tout le peuple des migrateurs qui se donne rendez-vous. (Voix off du documentaire)

Cette petite mer intérieure est une zone humide littorale d’intérêt international pour les oiseaux, en migration ou en hivernage. Certaines espèces rares comme les bernaches cravants, les canards pilets, les spatules blanches ou les avocettes sont les porte-drapeaux de cette richesse ornithologique. C’est le paradis des canards, des foulques, des oies, des pluviers, des bécasseaux, des courlis, des vanneaux, des chevaliers,  des tournepierres et des gravelots.

Ces limicoles vivent dans le golfe, au rythme des marées et se nourrissent sur les vases. Au plus fort de l’hiver, ce sont plusieurs dizaines de milliers d’entre eux qui courent à basse mer sur l’estran.  Depuis 2004, chaque mois, les ornithologues effectuent des recensements de toutes ces populations.

Ils évaluent ainsi la santé écologique du Golfe et participent au suivi des oiseaux migrateurs à l’échelle européenne.

Malgré des mesures de protection importantes (réserves, zones de protection spéciale), les effectifs des oiseaux d’eau chutent fortement depuis la fin des années 1990. Ce déclin reflète la réduction des zones humides, à l’échelle européenne et mondiale.

Aujourd’hui, les oiseaux migrateurs du golfe du Morbihan sont d’excellents indicateurs de la santé de l’environnement en Europe.

 

 

 



 

 



Avec votre smartphone et l'application bookBeo pour iPhone et Android, flashez ce code pour retrouver la vidéo correspondante.